Les grands principes d’apprentissage du cheval

 
Publié le 28 mars 2022

Sais-tu ce qu’est la sensibilisation du cheval ?

Connais-tu les différents renforcements positifs et négatifs  ?

Les grands principes d’apprentissage du cheval font partie des connaissances à apprendre pour le Galop 5.

On te dit tout ici ! 🙂

Les éléments-clés de l’apprentissage

3 éléments-clés sont nécessaires pour que l’apprentissage de ton cheval se fasse dans de bonnes conditions :

  • Le calme,
  • La confiance,
  • La patience.

L’apprentissage se base sur 3 facultés naturelles de ton cheval :

  • La volonté,
  • La mémoire,
  • L’attention.

Enfin, le respect mutuel est essentiel pour développer une bonne relation et l’apprentissage de ton cheval.

Les phases de l’apprentissage

L’apprentissage du cheval comprend 3 phases :

  • L’éducation (ou l’habituation) qui lui apprend une autre relation que celle qu’il a avec ses congénères,
  • Le débourrage qui développe ses forces physiques et sa maturité,
  • Le dressage qui lui apprend à obéir aux aides.

L’éducation du cheval peut commencer dès sa naissance.

Ensuite, le débourrage et le dressage commencent dès que le cheval peut être monté, c’est-à-dire dès qu’il a terminé sa croissance et atteint sa taille adulte. 

Tous les chevaux ne débutent pas le dressage au même âge : cela varie selon la race, la précocité et la discipline à laquelle le cheval est destinée.

Ainsi, un cheval de course (Pur-Sang ou Trotteur Français) débute son dressage souvent plus tôt qu’un cheval Selle Français destiné à l’obstacle.

La progression de l’apprentissage

La progression de l’apprentissage doit être établie de façon méthodique et respectueuse du moral et du physique du cheval.

Le cheval à 3 systèmes :

  • Mental,
  • Physique,
  • Émotionnel

Tu dois veiller à ce que les 3 systèmes soient ok tout au long de l’apprentissage de ton cheval (et de sa vie !).

Tu dois également vérifier que ton cheval a bien compris chaque exercice avant de passer au suivant.

Si ton cheval ne comprend pas une demande, il peut réagir de 2 façons :

  • Se défendre (essayer de fuir, se mettre debout, taper, mordre).
  • S’éteindre (ne plus réagir à rien).

Tu dois aussi veiller à doser l’usage de tes aides en commençant avec une pression faible et précise, en augmentant la pression au fur et à mesure et en cédant immédiatement quand ton cheval répond correctement. 

Les renforcements

Les renforcements sont des actions qui incitent ton cheval à reproduire le comportement souhaité.

Voici les différents types de renforcement.

Le renforcement négatif

Le renforcement négatif est la suppression d’une pression dès que ton cheval répond correctement à ta demande.

Par exemple : céder dans ses aides. Tu agis avec ton assiette et tes mains pour arrêter ton cheval. Dès qu’il s’arrête, tu cesses immédiatement ton action.

Ainsi, il comprend qu’il a donné la bonne réponse. 🙂

Le renforcement positif

Le renforcement positif est le fait de donner une récompense dès que ton cheval répond correctement à ta demande.

Par exemple : caresser ton cheval ou lui donner une carotte quand il a bien travaillé.

L’objectif est ainsi de renforcer ce comportement chez ton cheval.

La récompense doit être utilisée sans excès.

L’habituation

L’habituation est un apprentissage où ton cheval apprend à arrêter de réagir à un stimulus. On appelle aussi cela la désensibilisation.

Dans cet apprentissage, tu dois procéder par étape, en augmentant progressivement l’intensité du stimulus sans dépasser le seuil de tolérance de ton cheval. 

A la fin du processus, ton cheval sera habitué au stimulus, il aura compris qu’il ne présente aucun risque et il n’aura donc plus de réaction face à celui-ci.

Ainsi, tu vas habituer ton cheval aux soins (pansage, ferrure, tonte, vermifuge, etc.), aux objets (obstacles, voitures, fourche, etc.) et aux éléments extérieurs (avion ou train qui passe, etc.).

La sensibilisation

La sensibilisation est un apprentissage où ton cheval apprend à réagir à un stimulus.

Elle peut ainsi être utilisée si ton cheval ne répond plus aux aides. 

La sensibilisation peut intervenir de façon involontaire si l’habituation n’a pas été assez progressive. Ainsi, un cheval peut réagir violemment lorsqu’on lui pose la selle sur le dos ou lorsqu’on utilise un spray répulsif pour insectes par exemple.

Dans ce cas, il faut reprendre progressivement chaque étape du processus d’habituation.

La punition

La punition est une action qui a pour but de supprimer un comportement indésirable chez ton cheval.

La punition positive

La punition positive est une action pour supprimer un comportement de ton cheval. 

Ainsi, tu vas donner un petit coup de cravache derrière la jambe pour qu’il réponde à tes jambes. De la même manière, tu vas le repousser fermement s’il envahit ton espace.

La punition négative

La punition négative est une action pour enlever quelque chose d’agréable pour supprimer un comportement de ton cheval.  

Ainsi, tu vas enlever la carotte qu’il essayait de te voler en mordant ta poche.

Les renforcements sont plus efficaces que les punitions. Veille à les privilégier dans l’apprentissage de ton cheval. 

De plus, n’oublie pas que ton cheval ne fait jamais de bêtises “exprès” : il essaie de trouver une réponse ou il réitère des comportements appris. 

Donc si sa réponse ne te convient pas, apprends-lui à réagir différemment, en faisant preuve de patience et de bienveillance.

N’oublie pas d’encourager chaque (petit) progrès de ton cheval. 🙂

Tu souhaites tester tes connaissances ? 

Avec Petit Galop, révise tes Galops en t’amusant et rejoins une communauté de passionnés d’équitation !

Bon petit galop ! 😉

Partager l'article :
Sur le même thème  
Donne ton avis  
Seul les utilisateurs inscrits sont autorisés à commenter les articles.
Connecte-toi dès maintenent et profite de tous les avantages de Petit Galop.
Des poneys dans ta boîte mail ! Inscris-toi à Petit Galop pour recevoir les pépites de la semaine.
J'accepte de recevoir la newsletter Petit Galop